épave d'avion
Balades en Europe

Islande : Crash d’avion sur Sólheimasandur

Si il y a bien UNE CHOSE que je voulais à tout prix voir en Islande, c’était cette célèbre épave d’avion. Vous savez, cet avion plus-tout-à-fait-entier, échoué au milieu de nulle part ? Je ne l’ai pas encore montré sur le blog mais ça ne saurait tarder : j’adore les ruines ! Les maisons abandonnées, les stations essence à l’abandon, les carcasses de voiture au milieu de nulle part… Ce sont des choses qui me fascinent, et qui m’inspirent surtout beaucoup en photo. Alors cet avion, je me devais d’aller le voir !

Crash d’avion sur Sólheimasandur

Ce petit avion de la US Navy s’est crashé en novembre 1973, et comme beaucoup d’épaves en Islande : il est toujours là depuis ! C’est une des choses que j’ai adoré en Islande, les ruines, les épaves (bateaux, avion…), les maisons abandonnées. L’Islande est le paradis pour ça 😍 Ils laissent tout en l’état, et surtout, tout est accessible (plus ou moins facilement certes, mais il n’y a pas de barrières, ni de panneaux ni quoi que ce soit). Les touristes vont finir par faire n’importe quoi, se blesser, et des dispositions devront être prises. C’est du moins ma triste théorie. En attendant, j’ai profité (en faisant attention ;))

Nous avions lu qu’il était possible de s’avancer en 4×4 dans ce désert de pierres, mais les choses ont changé depuis peu : non seulement on ne peut plus y aller en voiture, mais en plus il n’y a aucun panneau. Nous sommes dans le Sud, à deux heures seulement de Reykjavik. Dans les environs des célèbres cascades Seljalandsfoss & Skógafoss, que nous avons vu juste avant, alors pas de panique : quand vous voyez plusieurs voitures garées au bord de la route, vous êtes au bon endroit. (Ou alors, coordonnées GPS : 63° 27,545’N, 19° 21,890’W).

Maintenant, il faut marcher ! Au moins 2 kilomètres à l’aller (même chose retour bien entendu). Mais il faut marcher… sans rien à voir ! Le sentier est plat, la terre est noire, les volcans sont de tous les côtés mais les nuages étaient tellement bas qu’on ne les voyait pas. Qui c’est qui est allé en Islande sans réussir à voir le fameux Eyjafjallajökull ? Oui, c’est nous ^^ On est passé à ses pieds pourtant, mais je ne saurais pas dire à quoi il ressemble. Bref. Il ne faisait pas beau.

Il n’y a presque pas de végétation. On n’a rien à admirer… et surtout pas l’avion, qu’on ne verra qu’au dernier moment. Il se fait désirer…

fleur au milieu de la terre volcanique
 Petite découverte photogénique à mes pieds.
épave d'avion

Mais il est bien là, au même endroit et dans la même position que lors de son crash, il y a plus de quarante ans ! Il est rouillé, tout cassé, gravé aussi. Certaines parties ont été dérobées. Il n’y a toujours aucun panneau, aucune information, rien. Rien d’autre que cette épave.
On y voit encore les câblages, certains mécanismes, des consignes sur la paroi. Mais autour il n’y a rien. Les nuages sont toujours là, qui finalement donnent une ambiance particulière aux photos.

Finalement, il n’y a pas tant de touristes que ça, les 2 kilomètres permettent d’espacer tout ce petit monde. Nous ne sommes que cinq autour de la carcasse. Je le regarde sous toutes ses coutures, je prends mon temps. Je l’attendais avec impatience, cet avion là !

Et vous, il vous inspirerait ? Quelles sont les ruines qui vous ont le plus marqué dans le monde ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *